L'HOTEL SPLENDID NOUS ANNONCE SA RENAISSANCE PROCHAINE PREVUE EN MARS 2018

ECONOMIE | Le Splendid Hôtel de Dax renaît bientôt

27/01/2017 | Le plafond lumineux du grand hall sera démonté en avril pour être nettoyé et rénové avant la réouverture en mars 2018

Splendid

Qu'il semble loin le temps où les toreros s'habillaient de lumière dans les chambres art-déco du Splendid Hôtel avant les corridas du 15 août. Le temps du faste, des longues heures dans le fumoir à refaire le monde, des dîners de l'ultime soir des fêtes à attendre les artificiers sur l'Adour... Peu à peu l'hôtel a périclité jusqu'à fermer en 2013 avec la fin de la Compagnie thermale de Dax. Mais ce lieu emblématique est en train de renaître en quatre étoiles, 149 chambres, restaurants et spa ludique. Balade en plein travaux dans ce bijou patrimonial, avant la réouverture prévue en mars 2018.

 

Difficile d'imaginer le chantier que représente la rénovation du Splendid derrière ses arcades et ses portes trop longtemps closes. Un bâtiment inscrit aux monuments historiques de 16.000 m2 !

Splendid

L'architecte Sandrine Frais (agence bordelaise Kapzul) résume bien l'enjeu de cette réhabilitation colossale qui s'inscrit dans un projet de développement local privilégiant le tourisme bien-être et le tourisme d'affaires (salle de séminaires, réunions...) : « il a fallu jouer entre le contemporain et le patrimonial pour réussir à plonger le Splendid dans le XXIe siècle avec un petit côté rétro années 30 ». Les quelques chambres-témoins déjà quasi-prêtes dans des tons plus chics les unes que les autres, attestent de cette résurrection : les portes, leurs poignées, les grands placards avec tiroirs à chaussettes ou les radiateurs en fonte ont été conservés, mais les salles de bains, l'acoustique et l'isolation ont été évidemment totalement refondées autour de tapisseries graphiques reprenant les décorations originelles. En clin d'oeil, de larges photos des temps anciens décorent les vestibules des grandes chambres.

Flotarium et salles de séminairesDevant le jardin qui sera bientôt plus ouvert sur la ville, le grand hall, inauguré en octobre 1929 en plein krach boursier, est toujours aussi majestueux en attendant d'être repeint. Son plafond lumineux sera démonté en avril pour être nettoyé et rénové. Le fumoir sera transformé en petite brasserie, le restaurant retrouvera ses colonnes en laque noire d'origine.

Un étage plus bas, les travaux les plus lourds concernent la construction des espaces bien-être (1.800 m2) puisqu'il n'y aura plus de thermes à proprement parler dans l'hôtel. L'ex-salon Gascogne, la boîte de nuit de l'époque, deviendra zone de bien-être, hammam et massages, ouverts à tous. A quelques pas du futur grand bassin à débordement en céramique verte sous 7 mètres de plafond, le flotarium avec son bain salé effet Mer Morte, se devine sous des voûtes en pierre, vestiges de l'ancien château fort...

Des groupes ont déjà fait des demandes de réservations, confie Jean-Claude Sarlin, directeur de développement du groupe Vacances Bleues qui exploitera les lieux. La ville, elle, a conservé la propriété de l'immeuble, investissant avec l'aide des collectivités 7M€ dans le projet pour un amortissement prévu sur 13 ans. La SCI Dax Le Splendid (PCB Invest + Caisse de dépôts et consignations) étant le principal investisseur avec 9,5M€.

Alors que Dax, doublée par Balaruc comme première ville thermale de France*, sera en juillet à trois heures de Paris avec la LGV, « l'idée est de faire du Splendid une locomotive pour le territoire, en complémentarité avec les Thermes de Jean Nouvel qui rouvrent en mars avec la famille Bérot », a souligné le maire Elisabeth Bonjean.

*l'agglomération dacquoise avec Saint-Paul-lès-Dax reste la destination thermale numéro un sur l'hexagone 

 

Splendid

Splendid

Splendid

Splendid

Splendid

Splendid

Splendid

(image du futur bassin à débordement)

Écrire commentaire

Commentaires : 0